•    
  •    
  •    

Anne-Christine Tinel

Née en 1968 à Lyon, agrégée de lettres modernes, Anne-Christine Tinel a une pratique diversifiée de l’écriture, à travers celle de livrets d'opéra et de pièces de théâtre.
C'est dans la région du Luberon, en 1996 qu'Anne-Christine Tinel a concrétisé sa vocation d'écriture pour la scène : au Festival classique de Haute-Provence, la Compagnie Crue présente Dialogue parmi les eaux mortes, un opéra contemporain de David Ducros dont elle écrit le livret. Ce compagnonnage avec le compositeur se poursuit à l'occasion de Vent debout, avec la coopérative artistique Pôle Sud, regroupant danseurs, musiciens, plasticiens, comédiens. Une expérience collective de la création qui se double d'un travail plus solitaire, allant du poème à des ouvrages à horizon romanesque.
Viennent ensuite sept années de vie tunisienne par lesquelles Anne-Christine Tinel renoue avec une enfance vécue en Algérie. Parallèlement à l’enseignement de la littérature et de l’histoire à l’université de Tunis, elle mène plusieurs projets d’écriture pour le théâtre (notamment La nouvelle gueule du loup en 2004 et La dépossession en 2006), et publie son premier roman Tunis, par hasard (elyzad, 2008). Le travail qu'elle avait par ailleurs inauguré au contact de peintres et plasticiens en France se poursuit, prend d'autres formes, allant du poème à l'essai, avec des créateurs tunisiens.
En 2007, elle rentre en France et se consacre essentiellement à l’écriture. En 2009, elle est cofondatrice de Komma, collectif artistique.
Son deuxième roman L’œil postiche de la statue kong, paru aux éditions elyzad en 2009, reçoit le Prix spécial de la ville de Toulouse en 2010.

BIBLIOGRAPHIE CHEZ ELYZAD

Anne-Christine Tinel

Login